Dominicains
province de France
  Dominicains - Province de France > Réflexion > Recensions > Recensions d'ouvrages théologiques
Le fr. Christophe Boureux, du couvent de la Tourette, enseigne la théologie à l'Institut Catholique de Lyon. Il est aussi membre du comité de rédaction de la revue Lumière et Vie.
envoyer
 
mailto
 
print
 
grossir
 
r�duire
Partager cet article :
Introduction à la théologie systématique sous la dir. de A. Birmelé, P. Bühler...

André BIRMELÉ, Pierre BÜHLER, Jean-Daniel CAUSSE, Lucie KAENNEL, Introduction à la théologie systématique, coll.Lieux théologiques, Labor et Fides, Genève, 2008, 622 p., 25 €.

Recension parue dans la revue Lumière et Vie.

Ce manuel, fruit d’une collaboration de dix théologiens universitaires, vient avec bonheur combler un vide dans l’espace francophone protestant. On peut rapprocher cet ouvrage de ceux que les étudiants et le public cultivé ont à leur disposition, du côté catholique, avec l'Initiation à la pratique de la théologie (Cerf, 1982) , ou le Manuel de théologie dirigé par Joseph Doré (Desclée, 1991) ou celui de Hans Waldenfels (Cerf, 1990) pour ne citer que les plus courants, à côté d’autres dictionnaires de théologie plus récents.

Cet ouvrage se présente comme un outil de travail pour l’apprentissage théologique selon une visée pédagogique très claire et vraiment bien conçue. Pour ce qui est des textes, il est composé de deux parties principales Prolégomènes et Dossiers thématiques. Une Reprise pédagogique donne ensuite des pistes de travail sur chacun des chapitres, sous forme de questions qu’un lecteur individuel pourra reprendre ou qui permettront aisément un travail d’appropriation en groupe de travail.

Les cinq chapitres de la première partie constituent une épistémologie du travail théologique, un méta-discours, en s’affrontant aux thèmes classiques de la théologie fondamentale : croire et penser, Écriture sainte et confession de foi, l’ancrage de la dogmatique dans la réalité, les assertions de la foi et leurs articulations, la construction d’une théologie.

La seconde partie déploie neuf dossiers : l’anthropologie théologique, le salut, le Christ, l’Esprit, Parole et sacrements, l’Église, l’eschatologie, la création, Dieu. L’option théologique de placer la question de Dieu à la fi n s’explique « en modernité [car elle est] détachée d’une considération de type chronologique et l’ordre du monde, du cosmos et de l’humain y est foncièrement décalé de l’ordre des causes, productrices, exemplaires ou finales ».

Les 133 pages d’Annexes en fin de volume offrent des ressources documentaires très utiles pour un apprentissage qui ne saurait se limiter à transmettre des informations. Ainsi le Glossaire des personnes offre 54 entrées de Anselme à Zwingly en passant par Irénée ou Rahner qui, en quelques lignes, permettent de situer un auteur et les grands axes de sa pensée. De même le Glossaire des notions présente des définitions qui de, analogie à trinité, en passant par forensique, donnent l’étymologie et la signification des termes usuels du vocabulaire théologique. Nous trouvons aussi 49 pages de bibliographie méthodique, qui donnent non seulement les références citées mais aussi des moyens pour aller plus loin parmi les instruments de travail et les ouvrages liées aux thèmes abordés. Trois index enfin, onomastique, thématique et biblique, complètent le dispositif avant une table des matières très détaillée.

On l’aura compris, nous avons là un ouvrage fort bien construit qui fournit une première compréhension de la théologie protestante contemporaine dans l’aire francophone occidentale, en grande partie tournée vers l’espace germanophone. Le cahier des charges auquel les auteurs se sont pliés dans chacune de leur contribution permet de lire les chapitres séparément tout en gardant une même structure, avec des renvois qui évitent les répétitions. Chaque chapitre a donc une taille à peu près égale et un plan toujours identique dans lequel après une introduction du thème, on trouve un état de la question qui passe en revue les données bibliques, les moments historiques majeurs, les options de la Réforme (Luther, Calvin, l’orthodoxie protestante et la théologie libérale), les défi s et enfin une synthèse systématique dans laquelle l’auteur affiche son point de vue personnel. Cette dernière sous-partie est souvent remarquable parce que les auteurs se sont vraiment soumis à l’exigence d’offrir une véritable synthèse dont on ne peut que saluer l’effort de pensée qu’il suppose.

Une autre qualité de ce manuel réside dans son ouverture oecuménique qui ne cache ni le consensus croissant sur certaines questions, comme celle du salut (Birmelé le souligne, par exemple p. 215), ni les divergences entre les différentes familles chrétiennes qui sont présentées avec un très louable effort de clarté et d’objectivité irénique. On reconnaîtra incidemment l’influence persistante de la Dogmatique de Barth, avec, en fin de volume, un tableau de concordance entre l’édition allemande et la traduction française.

Il est difficile de formuler des reproches à une telle entreprise qui, dans un volume nécessairement restreint pour en permettre l’usage effectif, ne pouvait tout dire. Alors, en me forçant un peu, on pourra peut-être regretter que le glossaire des personnes ne mentionne pas davantage d’auteurs catholiques : ainsi Congar ou de Lubac aurait pu y figurer ou encore Newman, notoirement absent dans tout le volume. De même, en dépit du méticuleux travail de relecture, qui signe la marque de Lucie Kaennel, on relève une inexactitude sur saint Thomas d’Aquin dont on dit qu’il fut d’abord bénédictin avant de devenir dominicain : en fait il fut seulement oblat, c’est-à-dire écolâtre au Mont-Cassin. Ou encore, pour la fi ne bouche, p. 24, il est question « du jésuite Stanislas Breton » : non, il était Passionniste, c’est bien sûr dommage pour la Compagnie ! On ne saurait donc une fois de plus que recommander cet instrument de travail théologique comme un ouvrage de référence aux apprentis ou aux théologiens plus aguerris, qu’ils soient protestants ou catholiques.

Barre verte

En savoir plus...

Introduction à la théologie systématique sous la dir. de A. Birmelé, P. Bühler...