Qui sommes-nous ?. Où sommes-nous ?. Que faisons-nous ?. Devenir dominicain. Dom&Go. Rechercher. Nous aider. Actualité. Prédication numérique. Nous contacter. Retraite dans la ville Facebook Nous contacter

Le couvent des dominicains, à Oslo, est une petite communauté, mais qui a beaucoup d’amis !
 

 

Nous avons une grande chapelle de deux cents places, avec un bel orgue alsacien. Nous avons une belle liturgie, en partie traditionnelle, en latin, en partie dominée par la musique composée par nos frères Ambroise Lutz et Thoralf Norheim. Les pays nordiques ont un trésor d’hymnes, souvent traduites du latin. Car les Norvégiens chantent ! 

 

Le dimanche, les membres de la Fraternité laïque se chargent des lectures. Notre organiste, pharmacienne de métier, est bénévole. Les frères assument la fonction de chantres, parfois relayés par des bénévoles qualifiés. Nos servants de messe sont l’un psychiatre et l’autre bibliothécaire. Trois dames avec beaucoup de goût partagent la fonction de sacristine, une quatrième prend soin des linges d’autel. L’eucharistie célébrée, les fidèles se rencontrent au café, préparé par des femmes et des hommes généreux. Ils créent une atmosphère accueillante, précieuse pour les étudiants nouvellement arrivés en ville, pour les nouveaux convertis cherchant des contacts, et même les curieux.

 

La porterie aussi est assurée par une bénévole, deux jours par semaine. Elle donne aussi un coup de main pour la projection des diapositives quand le frère Ellert Dahl fait ses conférences sur l’histoire de l’art. Bénévolement encore, nos amis donnent des conférences, faisant partie de notre programme de « Katolsk Forum » (Forum catholique). Les sœurs dominicaines et les moniales y contribuent également. Notre bulletin du dimanche est écrit et imprimé par une amie du couvent.



Certains étés, nos amis donnent un coup de main dans notre jardin. Cette année les pluies ont été si abondantes, que nous avons beau couper le gazon, les mauvaises herbes repoussent sans cesse.

 

Pour remercier nos amis, qui nous donnent ainsi de l’or et de l’argent pour le pain de chaque jour, les frères les réunissent à l’occasion de la fête de saint Dominique, autour de quelques crevettes et d’un verre de vin blanc. Un petit signe de notre reconnaissance.

Partager à un ami




votre message a été envoyé