Qui sommes-nous ?. Où sommes-nous ?. Que faisons-nous ?. Devenir dominicain. Huitième centenaire. Rechercher. Nous aider. Actualité. Prédication numérique. Nous contacter. Retraite dans la ville Facebook Nous contacter
S'abonner gratuitement à Amitiés Dominicaines

Le couvent de Tours ne se laisse pas facilement trouver. Situé pourtant entre la cathédrale et la gare de Tours, il jouxte et occupe, en retrait de la rue Palissy, une partie de la maison de Monsieur Dupont, devenue au rez-de-chaussée l’Oratoire de la Sainte Face.

 

 

Depuis sa re-création en 1972 par la province de Lyon, le couvent a connu différentes implantations jusqu’à celle-ci en 2007. A l’arrivée des frères, les locaux ont été réaménagés avec entre autres la transformation du garage souterrain en une belle et vaste bibliothèque, ouverte au public une fois la semaine. Les bâtiments comportent une grande salle très appréciée pour l’accueil de groupes et le cycle de conférences organisé par l’Espace Catherine de Sienne. Notre communauté se compose actuellement de 9 frères dont l’un d’eux vit depuis 4 ans dans un Ehpad tout proche.

 

La proximité relative de Paris (nous sommes à une heure et quart de Paris par le TGV) a pour conséquence que trois de nos frères y ont régulièrement des activités : aumônerie générale des Scouts et Guide s de France, Commission léonine, Service national des relations avec les musulmans de la Conférence des évêques de France. Mais d’autres apostolats dominicains nous mobilisent également comme la prédication de retraites, le pèlerinage du Rosaire à Lourdes (Tours a rejoint Angers et Nantes dans la région Vallée de la Loire), les Équipes du Rosaire avec l’aumônerie régionale (diocèses de Blois, Bourges, Orléans, Tours).

 

Avec le diocèse

Mais une des caractéristiques significatives de notre présence à Tours serait sans aucun doute la forte collaboration avec le diocèse, alors qu’aucune paroisse ne nous est confiée et qu’aucun d’entre nous n’assume de charge curiale. Parmi nos liens avec le diocèse, des frères participent aux services diocésains du Catéchuménat, de la Santé et du Dialogue interreligieux, au Conseil de la vie religieuse. Ils animent, toujours au service du diocèse, des groupes de jeunes professionnels et du projet Even avec d’autres jeunes prêtres du diocèse, des groupes d’aumônerie des collèges du centre ville, de groupes scouts. Au couvent, en plus de la bibliothèque et de l’accueil des groupes et des conférences, des groupes amis des dominicains se rencontrent régulièrement et certains évoluent vers une fraternité laïque dominicaine. Un ministère d’accueil et de célébration de la réconciliation mobilise aussi plusieurs de nos frères.

 

Beaucoup d’aides

Notre couvent bénéficie de l’aide et du soutien de nombreux bienfaiteurs et bénévoles qui contribuent à la qualité de notre vie conventuelle et au rayonnement de notre couvent. Il faut aussi citer les deux salariées qui participent à la vie de notre couvent et à l’apostolat de la Sainte Face : notre cuisinière au service de la communauté depuis plus de 27 ans et la secrétaire du Sanctuaire de la Sainte Face qui jour après jour accueille les personnes de passage à l’Oratoire. C’est en effet une autre caractéristique de notre présence à Tours que notre lieu habituel de célébration est aussi un lieu de pèlerinage et de prière en pleine ville. C’est un lieu modeste, notre chapelle ne dépasse pas 150 places, mais bien fréquenté. Le retrait de la rue, le fait que l’on entre dans l’ancien salon de Monsieur Dupont, font que l’on entre chez quelqu’un. A n’en pas douter, la prière du Saint homme de Tours devant la Face humiliée et glorieuse du Sauveur ne cesse d’attirer et de toucher les coeurs.

Partager à un ami




votre message a été envoyé