Qui sommes-nous ?. Où sommes-nous ?. Que faisons-nous ?. Devenir dominicain. Huitième centenaire. Rechercher. Nous aider. Actualité. Prédication numérique. Nous contacter. Retraite dans la ville Facebook Nous contacter
S'abonner gratuitement à Amitiés Dominicaines

 

Le couvent de Bagdad est un lieu d’accueil pour les chrétiens et pour les musulmans. En particulier nous y accueillons la jeunesse chrétienne qui cherche à s’informer sur sa foi et à la vivre dans une société dominée par la violence et par le fanatisme.

 

La bibliothèque conventuelle contient environ 5 000 livres, et nous y accueillons des chercheurs musulmans, qui font des recherches sur la vie et sur les activités des chrétiens pendant les siècles passés. Ces chercheurs s’intéressent à l’époque pendant laquelle les chrétiens étaient des pionniers dans les domaines de l’éducation et de la santé.

Les frères apportent une aide précieuse aux curés de paroisses. A Bagdad, nous prêchons des retraites, donnons des conférences. A Erbil les frères donnent aussi des cours de théologie aux séminaristes. Venir en aide aux familles en difficultés économiques et sociales fait partie de notre quotidien. Avec l’arrivée des chrétiens réfugiés à Bagdad, chassés de la plaine de Ninive depuis l’invasion de Daech en juin 2014, ce besoin de solidarité s’est fait plus important. Avec l’aide de la province, nous avons pu monter un projet pour payer les frais de déplacement de tous les étudiants réfugiés à l’école.

Depuis 1995 nous publions la revue la Pensée Chrétienne. Le frère Philippe Khoshaba est le rédacteur en chef de la revue ; et le frère Nouiran Al Bana supervise le supplément de la revue pour les enfants. Ce supplément est la première revue chrétienne pour les enfants en Irak. En 2008 les frères ont fondé l’Académie de Bagdad pour les sciences humaines, et actuellement je la dirige, depuis 2015. Cette académie ressemble à une université populaire, et sa particularité est que le plupart de nos professeurs et de nos élèves sont des musulmans. C’est un lieu de dialogue inter-religieux et une façon de renforcer l’amitié et la fraternité entre chrétiens et musulmans.

Encore aujourd’hui à l’aube de ce XXI e siècle, la présence des chrétiens en Irak, dont celle des quatre frères dominicains, est marquée par une violence politico-religieuse. En Irak, aujourd’hui nous sommes devant un départ massif des chrétiens à cause de toutes sortes de persécutions commises par des fanatiques. Il faut y ajouter les nombreuses discriminations par le gouvernement irakien. Celui-ci est ballotté entre une islamisation des institutions de l’État et la progression des mouvements libéraux. Beaucoup de jeunes Irakiens aspirent à la liberté dans le pays et voient dans la religion musulmane une source d’oppression.

Après l’invasion américaine de l’Irak en 2003, le pouvoir central à Bagdad est affaibli, et les chrétiens sont devenus une proie facile pour les fanatiques et pour les bandes organisées. Suite au contrôle par le groupe islamique Daech en juin 2014 de la ville de Mossoul et de la plaine de Ninive, plus de 120 000 chrétiens et des milliers d’autres minorités ont dû fuir dans la précipitation. En l’absence de garanties sérieuses, beaucoup de familles sont contraintes de quitter l’Irak. Et il faut leur venir en aide. Mais il y a aussi d’autres familles qui souhaitent rentrer chez elles. Ces familles ont besoin d’aide pour remettre leurs maisons en état. Tout le monde ne souhaite pas quitter l’Irak. C’est pourquoi nous continuons à faire partie de l’Église qui est encore à Bagdad, et qui continue à proclamer l’Évangile. Malgré tous les dangers qui existent à Bagdad, les activités dans les paroisses se poursuivent et il ne manque pas de bonnes volontés pour toutes ces activités. Il y a des activités culturelles, religieuses et des voyages culturels à Bagdad et en province. Les jeunes organisent tout cela dans leurs paroisses. Les frères Nouiran et Zeyad y participent activement, dans les différents groupes de jeunes.

Partager à un ami




votre message a été envoyé