Qui sommes-nous ?. Où sommes-nous ?. Que faisons-nous ?. Devenir dominicain. Dom&Go. Rechercher. Nous aider. Actualité. Prédication numérique. Nous contacter. Retraite dans la ville Facebook Nous contacter
S'abonner gratuitement à Amitiés Dominicaines

LES DÉBUTS
Tout commence quand le frère Philippe Maillard, personnalité reconnue et aimée dans le monde, décide à 58 ans de finir sa vie de dominicain au milieu des pauvres. Non pas s’engager dans un apostolat pour, mais vivre avec et à la manière des pauvres. Une intuition qui rejoint celle des prêtres ouvriers. Il s’installe alors en 1978 dans un ancien quartier industriel de Lille, le quartier de Moulins. Un an plus tard, il est rejoint par le frère Michel Froidure puis en 1983 par le frère Jean-Pierre Mérimée. Et depuis, ces trois frères n’ont plus quitté le quartier de Moulins et ses habitants.

LE MIRACLE DE LA PAROLE
Année après année s’est constituée autour d’eux une communauté chrétienne qui se réunit chaque semaine pour célébrer l’Eucharistie. Parmi eux, se mélangent des habitants du quartier et d’autres fidèles venus de plus loin. Au cours de la célébration présidée par un frère, la parole est donnée à qui veut la prendre. Ensemble nous écoutons la Parole de Dieu et aussi, en réponse, la parole de chacun, des plus pauvres, de ceux que le monde n’entend plus. J’expérimente combien ce principe libère. Pouvoir parler et être écouté relève, restaure, guérit. Autour de ce temps fort du mercredi soir plusieurs activités sont proposées - groupe biblique, groupe de théâtre, retraite spirituelle près de la mer, etc. Une équipe d’animation élue les organise avec les frères.

L’AMITIÉ, PREMIER DES APOSTOLATS
Au-delà de ces « propositions », la porte de la maison et la table des frères restent ouvertes à ceux qui se trouveraient là. Nous ne savons jamais vraiment à l’avance combien nous serons à un repas. Accueillir
et partager le repas permet d’entretenir le lien fraternel. Cela donne du relief à la Parole de Dieu annoncée. L’objectif des frères est de constituer une communauté vivante dont les membres se connaissent entre eux, une sorte de famille pour les sans-famille du quartier. De la même façon, deux fois par mois, la messe du mercredi soir se prolonge par un repas partagé qui rassemble environ trente personnes. Vivre l’amitié avec les habitants du quartier est notre premier apostolat.

NOTRE-DAME DE MOULINS
Le 2 février dernier, a été inaugurée et bénie la chapelle de la maison située dans le jardin. Nous y célébrons les laudes, la messe et les vêpres chaque jour. Souvent des habitants du quartier nous rejoignent pour prier. La porte de la chapelle ouverte de 7h30 à 20h invite aussi les chercheurs de Dieu de tous âges à s’arrêter quelques minutes au cours de la journée pour se recueillir. Dernièrement, Carine, une collégienne de 16 ans habitant le quartier nous racontait qu’elle s’y arrêtait parfois. Au milieu des vies brisées par le handicap, la pression consumériste, l’alcool, la drogue, la pauvreté, notre communauté cherche à être dans le quartier une oasis où Jésus peut être écouté, célébré, et découvert vivant au sein d’une communauté où chacun a sa place, à égalité.

Partager à un ami




votre message a été envoyé